Suivi des oiseaux d’eau du Grand Parc de Miribel-Jonage. Comptage du 24 septembre 2016.

1-p1180089

Le Grand Large. MP.

Magnifique journée : l’été a du mal à céder sa place à l’automne.

2-p1180101

Résultat du comptage :

  • Bécasseau variable : 12
  • Bécassine des marais : 5
  • Canard chipeau : 13
  • Canard colvert : 89
  • Canard siffleur : 2
  • Canard souchet : 7
  • Chevalier culblanc : 1
  • Chevalier guignette : 3
  • Combattant varié : 2
  • Cygne tuberculé : 297
  • Foulque macroule 5630
  • Fuligule milouin : 220
  • Fuligule morillon : 35
  • Gallinule poule d’eau : 23
  • Goéland leucophée : 4
  • Grand Cormoran : 82
  • Grand Gravelot : 3
  • Grèbe castagneux : 4
  • Grèbe huppé : 44
  • Guifette noire : 1
  • Héron cendré : 34
  • Martin-pêcheur d’Europe : 10
  • Mouette rieuse : 146
  • Nette rousse : 195
  • Pluvier argenté : 2
  • Râle d’eau : 3
  • Sarcelle d’hiver : 19
  • Tadorne à tête grise : 1
3-martin-pecheur-deurope_0544

Martin-pêcheur d’Europe. JCD.

Les limicoles de passage apprécient le niveau très bas des eaux.

4-p1180105

La Droite. MP.

5-gabriel-buissart

Pluvier argenté. Wikipedia. Gabriel Buissart.

Les foulques ont retrouvé leur effectif habituel en cette saison. La surprise est venue de cette femelle de Tadorne à tête grise (son nom vient de la couleur de la tête du mâle), posée à la Forestière.

6-wilfaboutbritain

Tadorne à tête grise femelle. site WildAboutBritain.

Cette espèce, liée aux milieux aquatiques, vit habituellement dans le sud de l’Afrique mais on la trouve dans les parcs zoologiques (Parc des oiseaux de Villars les Dombes). Elle est aussi vendue comme oiseau d’agrément ; cet individu est donc un échappé de captivité.

Quelques chants se font encore entendre : Mésange charbonnière, Fauvette à tête noire, Bouscarle de Cetti, Grimpereau des jardins et bien sûr Rougegorge familier. Pour les migrateurs (en plus des Rougegorges), un mâle de Rougequeue à front blanc, celui d’un Tarier pâtre, quelques Gobemouches noirs et un certain nombre de Pouillots véloces.

Bernard, Gilbert, Jean-Claude, Myriam.

p1180100

Publié dans Comptage Hivernants | Laisser un commentaire

Suivi des oiseaux d’eau du Grand Parc de Miribel-Jonage. Comptage du 10 septembre 2016.

1-img_5940-1

Ce comptage a commencé de bonne heure, à « la fraîche »,

2-p1170573

Plage du Morlet sous les jets d’eau.

et s’est poursuivi avec un soleil radieux mais sous une chaleur étouffante et… fatigante. Pas facile non plus de compter les foulques qui se déplacent au gré des mouvements des baigneurs !

Résultat du comptage :

  • Aigrette garzette : 4
  • Bécasseau minute : 1
  • Bécasseau variable : 2
  • Bécassine des marais : 3
  • Bihoreau gris : 1
  • Canard chipeau : 4
  • Canard colvert : 109
  • Canard pilet : 1
  • Canard souchet : 4
  • Chevalier culblanc : 1
  • Chevalier guignette : 6
  • Cygne tuberculé : 278
  • Foulque macroule : 3390
  • Fuligule milouin : 164
  • Fuligule morillon : 11
  • Gallinule poule d’eau : 27
  • Goéland leucophée : 20
  • Grand Cormoran : 39
  • Grèbe castagneux : 7
  • Grèbe huppé : 45
  • Harle bièvre : 2
  • Héron cendré : 32
  • Martin-pêcheur d’Europe : 8
  • Mouette rieuse : 108
  • Nette rousse : 165
  • Petit Gravelot : 4
  • Râle d’eau : 4
  • Sarcelle d’hiver : 44
  • Vanneau huppé : 1

Les effectifs de foulques continuent à grossir, mais elles sont toujours moins nombreuses que les années précédentes à la même époque. Le niveau des eaux est très bas,

3-p1170580

ce qui est propice au stationnement des limicoles. Ils ne restent pas forcément longtemps et les observations varient, même au cours d’une journée.

andreas-trepte-travail-personnel-wikimedias-commons

Bécasseau minute. Andreas Trepte. Travail personnel. Wikimedia commons.

Les Gobemouches noirs sont toujours bien présents.

gobemouche-noir-la-droite-12-septembre-2016

Gobemouche noir. JCD.

Les papillons sont nombreux : Belles Dames (Vanessa cardui) et Vulcains (Vanessa atalanta) en migration butinent les fleurs de buddléias, tandis que Soucis (Colias croceus) et Azurés commun (Polyommatus icarus) se régalent de « luzerne »

5-vanessa-atalanta-img_5943-1

Vulcain (Vanessa atalanta).

6-colias-croceus-img_5952-soucis

Souci (Colias croceus).

7-azure-commun-femelle-polyomatus-icarusimg_5951-1

Azuré commun femelle (Polyommatus icarus).

La Morelle douce-amère (Solanum dulcamara) est en fruit. On la rencontre souvent dans les milieux frais et humides. Ici au bord du lac de l’île Paul.

8-morelle-douce-amere-solanum-dulcamara-p1170584

Morelle douce-amère (Solanum dulcamara).

La Carline commune (Carlina vulgaris) s’observe, entre autres biotopes, sur les pelouses alluvionnaires.

9-carline-commune-carlina-vulgaris-img_5955-carline-commune

Carline commune (Carlina vulgaris).

Les compteurs : Gilbert, Marie, Marie-Pierre, Myriam, Patrick. Photos : Marie, Myriam, Jean-Claude.

Publié dans Comptage Hivernants | Laisser un commentaire

Suivi des oiseaux d’eau du Grand Parc de Miribel-Jonage. Comptage du 27 août 2016.

1 P1160453

Plage du Morlet.

La canicule annoncée ne nous a pas fait reculer ! Nous avons néanmoins démarré ce comptage aux aurores.

2 P1160452

En cette saison, les plages et pelouses du Morlet sont copieusement arrosées de bon matin et il vaut mieux anticiper la direction des jets d’eau avant de s’aventurer au bord du lac.

3 P1160454

Plage du Fontanil, une surprise : l’artiste vivant dans une bouteille géante s’est installé là pour quelques jours. Il est parti il y a un an des Bouches du Rhône. Information recueillie sur internet dans un article de Lyon Mag.com : «  Quelque part entre une vision artistique et un exploit sportif, cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet Grand Cru(e). Un festival servant à sensibiliser le public sur les risques d’inondation pour « maintenir une culture du fleuve « .

4 P1160455b

Pour revenir à « nos » oiseaux d’eau, il y a toujours une belle variété : 29 espèces. Les foulques arrivent, mais « doucettement ».

Résultat du comptage :

  • Aigrette garzette : 5
  • Bécassine des marais : 3
  • Bihoreau gris : 2
  • Blongios nain : 1
  • Canard chipeau : 4
  • Canard colvert : 127
  • Chevalier gambette : 1
  • Chevalier guignette : 6
  • Chevalier sylvain : 3
  • Combattant varié : 2
  • Cygne tuberculé : 242
  • Foulque : 1630
  • Fuligule milouin : 17
  • Fuligule morillon : 15
  • Gallinule poule d’eau 25
  • Goéland leucophée : 3
  • Grand Cormoran : 21
  • Grèbe castagneux : 1
  • Grèbe huppé : 63
  • Harle bièvre : 2
  • Héron cendré : 21
  • Martin-pêcheur d’Europe : 6
  • Mouette rieuse : 111
  • Nette rousse : 225
  • Petit Gravelot : 3
  • Râle d’eau : 1
  • Sarcelle d’été : 5
  • Sarcelle d’hiver : 9
  • Sterne pierregarin : 5
5 Alpsdake travail personnel. Wikimedia communs

Chevalier sylvain. Alpsdake. Travail personnel. Wikimedia commons.

Les Gobemouches noirs en migration sont très très nombreux : il y en a partout ! La Bouscarle de Cetti chante dans les roselières du pont d’Herbens. Nous avons fait deux belles observations de Faucon hobereau. Un Lézard vert se réchauffait aux premiers rayons du soleil près du lac de la Bletta.

7 P1160459b

Lézard vert.

Des larves de punaises, probablement celles de la Punaise verte ponctuée (Nezera viridula) se régalaient des feuilles de Persicaire poivre-d’eau (Persicaria hydropiper).

8 Larve de Nezera viridula (Punaise verte ponctuée) P1160487b

Nezera viridula ; stade larvaire.

9 Persicaria hydropiper (Persicaire poivre-d'eau) P1160494

Persicaria hydropiper (Persicaire poivre d’eau).

D’autres plantes liées au milieu aquatique : la Salicaire commune (Lythrum salicaria) et la Menthe aquatique (Mentha aquatica) si parfumée.

Quant à la Mauve sylvestre (Malva sylvestris), on la trouve aussi bien dans les milieux perturbés que dans les friches alluviales.

12 Malva sylvestris (Mauve sylvestre) P1160497

Malva sylvestris (Mauve sylvestre)

Et pour finir, admirons le travail d’une petite bête inconnue.

13 P1160489

Gilbert, Myriam, Pierre-Yves.  Photos : Myriam.

 

Publié dans Comptage Hivernants | Laisser un commentaire

Suivi des nichoirs à Chevêches d’Athéna dans les côteaux du Lyonnais. 21 août 2016.

1 P1160391b

Chaque année fin août, nous nettoyons et redonnons un coup de jeune aux nichoirs installés par nos soins pour les Chevêches d’Athéna des Côteaux du Lyonnais, sur les communes de Savigny, Ancy, Bibost et Saint-Julien sur Bibost. Rappelons que ces nichoirs ont été posés après le constat du manque de cavités naturelles (remplacement des vieux arbres fruitiers par des arbres basses tiges, réfection de l’habitat…)

2 P1370478Ces nichoirs sont installés dans des prairies pâturées, sur de grands arbres qu’il faut rejoindre avec tout le matériel.

17 Marie 5

5 P1160392

L’un d’entre eux est fixé en haut d’une grange et l’atteindre demande un certain équilibre…

8 P1370483

Contrôler ces nichoirs est d’abord le moyen de savoir si les Chevêches les ont occupés et s’y sont reproduites.

9 Marie 3

Litière propre : pas de reproduction.

Est-ce en raison du printemps « pourri » ? Les résultats de cette année sont très mitigés. Le bilan montre une baisse de la population de Chevêches ou pour le moins, une baisse de la reproduction. Sur 26 nichoirs contrôlés (dont 18 dimanche), 10 ont été occupés par des chevêches ; et seulement 7 ont servi à la reproduction. C’est beaucoup moins que les années précédentes.

Des nichoirs ont aussi été utilisés par d’autres : des mésanges, des étourneaux, des Pics verts (crottes trouvées), des guêpes, voire des lérots dont 5 ont sauté de leur abri dès que la porte en a été ouverte ; l’un d’eux s’accrochant même au pantalon de Christian avant d’oser le grand saut ! Deux nichoirs abritaient des noctuelles : Amphipyra pyramidea (La Pyramide ou Noctuelle du noyer).

10 P1160424

Amphipyra pyramidea (La Noctuelle du noyer).

Et pour notre plus grand plaisir, deux autres étaient occupés par une chouette adulte. Elles se sont bien sûr envolées peu après l’ouverture de la porte.

Tradition oblige, la veille au soir, nous avons posé des pièges lumineux pour attirer les papillons.

13 Côté cour ... P1160380

37 espèces de macro-hétérocères et 22 de micro-hétérocères sont venus s’y poser dont la Cythérée (Thalpophila matura), très belle noctuelle commune qui vole dans les prairies et les clairières sèches de juin à septembre. Sa chenille se nourrit de graminées.

14 Thalpophila matura La Cythérée  P1160283

Thalpophila matura (La Cythérée).

Mais la surprise est venue du passage rapide de la Lichénée bleue (Catocala fraxini), la plus grande des noctuelles d’Europe (de 8 à 9.8 cm). Elle est très peu observée, car elle ne vient que rarement à la lumière et vit en général dans la canopée des forêts de feuillus. Elle vole jusqu’en octobre.

15 Catocala fraxini  ( La Lychénée bleue ) P1370357 - Copie

Catocala fraxini (La Lichénée bleue).

Bernard, Christian, Marie, Marie-Pierre, Myriam.

 

Photos Bernard, Marie et Myriam.

16 P1160415

 

 

Publié dans Chevêche | Laisser un commentaire

Suivi des oiseaux d’eau du Grand Parc de Miribel-Jonage. Comptage du 13 août 2016.

1 Lac des Simondières-comptage du 15 août 2016 (1)

Lac des Simondières. JCD.

Chaud, Chaud, chaud. Nous avons sué à grosses gouttes pour ce premier comptage de la saison 2016-2017. Mais personne ne s’est plaint : c’est l’été et en cette saison nous préférons le soleil à la pluie…dont la végétation a pourtant grand besoin.

Résultat du comptage :

  • Aigrette garzette : 4
  • Bécassine des marais : 3
  • Bihoreau gris : 3
  • Blongios nain : 2 (j’ose mettre ma photo !!)
  • Canard colvert : 139
  • Chevalier gambette : 1
  • Chevalier guignette : 6
  • Cygne tuberculé : 201
  • Foulque macroule : 785
  • Fuligule milouin : 8
  • Fuligule morillon : 20
  • Gallinule poule d’eau : 19
  • Goéland leucophée : 3
  • Grand Cormoran : 27
  • Grèbe huppé : 67
  • Harle bièvre : 5
  • Héron cendré : 19
  • Héron pourpré : 2
  • Martin-pêcheur d’Europe : 10
  • Mouette rieuse : 102
  • Nette rousse : 131
  • Petit Gravelot : 1
  • Sarcelle d’été : 4
  • Sterne pierregarin : 7
  • Vanneau huppé : 1
2 Bécassine des marais_6343 (1)

Bécassine des marais. JCD.

3 Laiche

Bihoreau gris juvénile. Wikipedia. Laiche.

4 P1160158

Blongios nain.

La surprise de ce comptage vient du petit nombre de foulques. Ces dernières années, elles étaient déjà plus de 4000 à cette période ; soit elles ne sont pas arrivées, soit nous les avons ratées !! Or il est peu probable d’en manquer autant, les gros rassemblements ne se faisant pas en été.

Il y a beaucoup de jeunes, voire poussins (nettes, grèbes, foulques). Au pont d’Herbens (Grand Large), nous avons assisté au nourrissage de jeunes Rousseroles effarvates qui criaient famine.

5 probable juvénile de Rousserolle_9372

Rousserole effarvate. JCD.

En bordure de la même roselière, nous avons observé un Phragmite des joncs.

6 Steve Garvie

Phragmite des jons. Wikipedia. Steve Garvie.

De beaux rassemblements de Guêpiers d’Europe entre le lac de la Bletta, les Grands Vernes, les lacs des Droites et celui de la Forestière. Une Tourterelle des bois chantait encore. Les Gobemouches noirs sont arrivés au début du mois ; nous les avons entendus un peu partout. Les travaux du lac de la Forestière sont à présent terminés. En plus du lac, il existe de belles zones pour le repos des anatidés ou pour l’accueil des limicoles. Les femelles de Nettes rousses y protégeaient leurs poussins ou jeunes : 6 familles.

7 P1160159

La Forestière.

Il y manque encore la végétation aquatique ; pour l’instant, c’est le domaine de l’ambroisie ! Allergiques s’abstenir pendant quelques temps… Quelques odonates ont retenu notre attention.

8 Enallagma cyathigerum (Agrions porte-coupe) P1160145

Enallagma cyathigerum (agrions porte-coupe). MP.

9 Orthetrum coerulescens (Orthétrum bleuissant) P1160138

Orthetrum coerulescens (Orthétrum bleuissant). MP.

10 Crocothémis erythraea (Libellule écarlate) P1160117

Crocothémis erythraea (Libellule écarlate). MP.

Pour la végétation :   le Houblon (Humulus lupulus), typique des forêts alluviales.

11 Humulus lupulus (Houblon lupulin) P1160133

Humulus lupulus (Houblon lupulin).

La Germandrée petit-chêne que l’on trouve aussi bien dans les bois clairs que sur alluvions.

12 Teucrium chamaedrys (Germandrée petit-chêne) P1160141

Teucrium chamaedrys (Germandrée petit-chêne).

Ou des espèces de milieux anthropisés comme le Liseron des champs (Convovulus arvensis) et le Cirse commun (Cirsium vulgare).

 

Bernard, Gilbert, Jean-Claude, Marie-Pierre, Myriam, Patrick, Pierre-Yves..

Publié dans Comptage Hivernants | Laisser un commentaire

Nocturne papillons à Francheville. 6 août 2016.

 

1 P1160200

Francheville. Bernard Barc.

Nous nous sommes retrouvés à sept dans un bois de chênes près du nouveau cimetière de Francheville. La journée avait été splendide, la température vespérale fût douce. Nous n’avons pas eu à attendre très longtemps : les papillons sont arrivés peu après l’installation du matériel, vers 22 heures.

2 Ambiance 06 08 2016 Francheville BBMP P1360985

Francheville. Bernard Barc.

 

38 espèces de macro-hétérocères ont été attirés par notre piège lumineux ;  voici quelques-uns d’entre eux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une espèce est venue en nombre : pas moins de 23 individus différents de Lymantria dispar .

27 Lymantria dispar (Le Disparate) P1150593

Lymantria dispar (Le Disparate). Myriam Poncet.

Les micro-hétérocères n’ont pas encore été tous identifiés mais ils méritent bien eux aussi quelques photographies !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Bernard, Christophe, Myriam, Olivier, Patrick et les deux Philippe.

38 Ambiance 06 08 2016 Francheville BBMP P1370030

Francheville. Bernard Barc.

Publié dans Sorties Naturalistes | Laisser un commentaire

Jura du 1er au 4 juillet 2016.

1 P1120704 Sentier de Gobet aux Roches d'Orvaz

Quelques-uns d’entre nous ont remplacé (presque au pied levé) des naturalistes de la Loire ne pouvant plus participer à un long week-end organisé pour eux dans le massif du Jura, près de Giron. Nous nous installons dans un gîte à la ferme à Belleydoux où les Hirondelles rustiques sont très nombreuses.

2 YD

Photo : Yves Dubois.

Notre première balade a lieu dans la vallée de la Semine.

3 P1120033

Chacun a trouvé ce qui l’intéresse…

4 5799

Photo : Lydie Dubois.

Quelques observations : 3 chamois dans les falaises, le Drile jaunâtre (Drilus flavescens) aux belles antennes,

5 Drile jaunâtre YD drilus_flavescens

Drilus flavescens (Drile jaunâtre). Yves Dubois.

la Digitale jaune (Digitalis lutea) et le Daphné lauréole (Daphne laureola)

Dans le sous-bois ensoleillé, le long de la rivière, nos premières orchidées : Platanthère à deux feuilles (Platanthera bifolia),

9 platanthera_bifolia

Platanthera bifolia (Platanthère à deux feuilles). Yves Dubois.

mais aussi Aconit tue-loup (Aconitum mycoctonum), Cirse potager (Cirsium oleacerum), Centaurée de montagne (Cyanus montanus), Grande Astrance (Astrancia major) et Lysimaque des bois (Lysimachia nemorum).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Cincle plongeur s’est montré.

En fin d’après-midi, nous rejoignons la forêt de Champfromier. Nous y découvrons de nouvelles orchidées : Céphalanthère à grandes feuilles (Cephalanthera damasonium), Néottie nid-d’oiseau (Neottia nidus-avis),

et d’autres fleurs peu ou pas présentes dans le département du Rhône :  Sceau de Salomon verticillé (Polygonatum verticillatum), Benoîte des ruisseaux (Geum rivale), Persicaire ou Bistorte (Persicaria bistorta), Pigamon à feuilles d’ancolie (Thalictrum aquilegiifolium), Moerhingie mousse (Moehtingia muscosa), Erine des Alpes (Erinus alpinus), Trolle d’Europe (Trollius europeaus) ou encore le superbe Rosier pendant encore appelé Rosier des Alpes (Rosa pendulina).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour les insectes : Liparus germanus, un gros « charançon », Nemophora ochsenheimerella et Eupithecia analoga.

24 P1010206 Liparus germanus Champfromier

Liparus germanus.

25 bis P1120127

Nemophora ochsenheimerella.

25 P1120154b

Eupithecia analoga.

Nous observons un Bouvreuil pivoine. Mais nous sommes là pour la Chevêchette d’Europe…

26 5807

Photo : Lydie Dubois.

L’observation est de courte durée …. Après un pique-nique à la belle étoile,

27 5809

Photo : Lydie Dubois.

nous organisons une nocturne papillons, au cours de laquelle nous attirons entre autres :  la Rayure montagnarde (Aplocera praeformata), la Mélanthie montagnarde (Xanthorhoe montanata), l’Hépiale du houblon (Hepialus humuli), la Noctuelle du pois (Ceramica pisi).

Un coup de tonnerre très violent suivi d’une pluie non moins violente nous font battre en retraite. Le lendemain matin, le temps maussade décourage quelques marcheurs. La pluie cesse l’après-midi et nous allons dans la forêt et la prairie d’Echallon.

32 P1120281 Prairie d'Echallon

Prairie d’Echallon.

Une nouvelle orchidée : la Céphalanthère rouge (Cephalanthera rubra) et  la Barbe de bouc (Aruncus dioicus) poussent en lisière forestière.

33 P1120302  Forêt d'Echallon. Aruncus dioicus (Barbe de bouc)

Aruncus dioicus (Barbe de bouc).

Grive litorne et Grive draine nourrissent leurs rejetons. En début de soirée, nous retournons dans la forêt de Champfromier ; cette fois, la Chevêchette d’Europe est plus coopérative, même si les observations sont moins belles que celles faites l’an dernier au même endroit.

36 Jyrki Salmi Wikimedias_1

Chevêchette d’Europe.Jyrki Salmi. Wikimedia commons.

Après cette marche en milieu humide, un sèchage des chaussures s’avère plus que nécessaire.

37 58351

Photo Lydie Dubois.

Le repas au chaud est animé.

38 58391

Photo : Marie-Pierre Meynier.

Le soleil est au rendez-vous de notre troisième journée dans cette région. Direction Brénod, dans la vallée d’Hauteville. Un premier arrêt sur le plateau du Retord : Mésange boréale et Roitelet huppé en forêt.

39 Francis C. Franklin  CC-BY-SA-3.0

Mésange boréale. Francis C. Franklin CC-BY-SA-3.0. Wikipedia.

Gymnadénie moucheron (Gymnadenia conopsea) et Laser à feuilles larges (Laserpitium latifolium) le long d’un pré ensoleillé.

Puis un autre arrêt dans une prairie fleurie de la vallée.42 P1120365  Près de Brénod

La Rhinanthe crête de coq (Rhinanthus alectorolophus) accueille Thymelicus lineola

45 P1120378b

Thymelicus lineola (Hespérie du dactyle).

En lisière : Gentiane jaune (Gentiana lutea) sur laquelle nous observons l’Agapanthie à pilosité verdâtre (Agapanthia villosoviridescens).

 

Une chrysomèle : Cryptocephalus octopunctatus a commencé son repas.

48 P1120386 Clytre à 4 points, Clytra quadripunctata,  Près de Brénod

Cryptocephalus octopunctatus.

 

Nous rejoignons Jany et Bernard qui nous ferons découvrir plusieurs de leurs petits coins préférés. D’abord, le marais de Montoux aux Tissonnières, faisant partie du complexe des zones humides de Brénod. Pendant que certains « chassent » les orthoptères, d’autres observent les papillons dont la Mélitée noirâtre (Melitaea diamina), Nemophora metallica, Scotopteryx mucronata-lurida, Lygephila pastinum

49 P1120410.b La Mélitée noirâtre, Melitaea diamina.

Melitaea diamina (Mélitée noirâtre).

50 P1120419b

Nemophora metallica.

Un petit criquet est mort sur une tige, sans doute parasité.

51 P1120435 Marais de Montoux aux Tissonnières. Brénod.

Nous nous rendons ensuite sur un col, admirer une belle touffe de Sabots de Vénus (Cypripedium calceolus) hélas fanés.

52 P1120452 Col de la Rochette Cypripedium calceolus (Sabot de Vénus)

Cypripedium calceolus (Sabot de Vénus).

Nous apprenons à différencier Dactylorhize de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii) et Dactylorhize tacheté (Dactylorhiza maculata).

Nous nous arrêtons ensuite vers une « goya » du Grand Abergement.

55 P1120481  Goya de la manche (sud) Grand Abergement

Cette petite mare abrite de nombreux odonates : Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia), Agrion hasté (Coenagrion hastulatum) et plus communément : Libellule déprimée (Libellula depressa), Libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata), Petite Nymphe au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula), Cordulie bronée (Cordulia aenea).

57 P1120473 Leucorrhinia dubia (Leucorrhine douteuse)  Goya de la manche (sud) Grand Abergement

Leucorrhinia dubia (Leucorrhine douteuse).

58 P1120477  Coenagrion hastulatum (Agrion hasté) Goya de la manche (sud) Grand Abergement

Coenagrion hastulatum (Agrion hasté).

Près de la mare, ce bel insecte Stratiomys sp.

59 Stratiomys sp P1120490

Stratiomys sp.

Et ce papillon : Elophila nymphaeata.

Elophila nymphaeata P1120496b

Elophila nymphaeata.

Puis nous revenons dans la prairie d’Echallon pour voir le rare et minuscule Orchis musc (Herminium monorchis).

60 P1120515  Prairie d'Echallon-chemin de la Prairie vers le centre équestre

61 P1120511  Prairie d'Echallon-chemin de la Prairie vers le centre équestre. Herminium monorchis (Orchis musc)

Herminium monorchis (Orchis musc).

Il y a aussi une zigène.

62 P1120501  Prairie d'Echallon-chemin de la Prairie vers le centre équestre

Zigène.

et des coléoptères en cours d’identification.

63 P1120516b

xxx

Tout près, sur le site de Champ gentil connu pour sa station de Sabot de Vénus, nous découvrons encore une minuscule orchidée : la Goodyère rampante (Goodyera repens) en sous-bois.

64 P1120558 Goodyera repens (Goodyère rampante) Champ Gentil. Echallon

Goodyera repens (Goodyère rampante).

Sur un tronc, ce papillon mimétique qui n’a pas encore trouvé de nom.

65 P1120542b

xxx

En fin d’après-midi, nous nous installons pour un affût dans la prairie, espérant voir un renard ou qui sait un lynx ; sans succès. Mais nous observons trois Cassenoix mouchetés.

66 P1120565 Prairie d'Echallon

67 Dominik  Wikimedia commons

Cassenoix moucheté.Dominik Wikimedia commons.

Toujours un soleil radieux pour notre dernière journée. Nous partons à pieds de notre gîte en direction des Roches d’Orvaz d’abord par un sentier en sous-bois.

68 P1120645 Sentier de Gobet aux Roches d'Orvaz

Ancolie commune (Aquileja vulgaris) et Véronique à feuilles d’ortie (Veronica urticifolia)

69 P1120537 Aquilega vulgaris (Ancolie commune)

Aquilega vulgaris (Ancolie commune).

70 veronica_urticifolia

Veronica urticifolia (Véronique à feuilles d’ortie. yves Dubois.

Les bords d’une petite route sont très fleuris.

Nous y observons  Ematurga atomaria (La Phalène picotée) et Scopula immorata (La Phalène hardie).

73 P1120651b

Ematurga atomaria (La Phalène picotée).

75 P1120700b

Scopula immorata (La Phalène hardie).

De la prairie où nous arrivons, nous pouvons voir les Roches.

76 P1120703 Sentier de Gobet aux Roches d'Orvaz

Les Laser siler (Laserpitium siler) attirent de nombreux insectes.

77 P1120707 Sentier de Gobet aux Roches d'Orvaz. Laserpitium siler ( Laser siler)

Laserpitium siler ( Laser siler).

77 P1120713b

Molorchus minor.

78 P1120718 Sentier de Gobet aux Roches d'Orvaz

Clytus arietis.

P1120464b

Hoplia argentea (Hoplie argentée).

 

Les participants : les deux Bernard, Bertrand, Dominique, Jany, Joël, Isabelle, Lydie, Marcelle, Marie, Marie-Pierre, Myriam, Pascal, Yves.

Publié dans Sorties Naturalistes | Laisser un commentaire