Monsols. 28 juin 2020.

01 P1140065

Ce dimanche 28 juin, malgré les élections municipales (2ème tour) nous étions 5 au rendez-vous à Monsols (Haut-Beaujolais) pour parcourir le bocage et la forêt. Le bocage est ici encore bien représenté car les haies servent de clôture aux bovins dont l’élevage est une des activités de cette région de petite montagne (mont Saint-Rigaud 1012 m)

Le ruisseau des Planches reçoit plusieurs rus issus des sources qui se forment sur les pentes de la montagne de Charuge 865 m.

02 P1140141

Ru.

03 P1020465 Ruisseau des planches

Ruisseau des Planches.

C’est donc un milieu humide où l’on trouve notamment la wahlenbergia hederacea ou Campanille à feuilles de lierre que nous n’avons pas cherchée car c’est une minuscule plante rampante qui ne devait pas être en fleur à cette époque.

04 Wahlenbergia hederacea Monsols P1020486a

Photo prise un 15 juillet.

On trouve aussi une belle station de Pétasite hybride (Petasites hybridus).

05 P1140042 Petasites hybridus (Pétasite hybride)

06 Petasites hybridus (Pétasite hybride) Monsols 04 04 2015 P1220264

En fleur le 4 avril.

Ces haies abritent des passereaux dont la pie grièche écorcheur. Un couple avec un jeune a pu être observé facilement.

Les forêts sont « éclairées » par la floraison  des châtaigniers.

Notre parcours, nous fait rencontrer une flore variée, celle des bords de sentiers ou celle des forêts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec les insectes associés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Charançon couronné de belle taille (Liparus coronatus) paraît bien pressé. Ce coléoptère se nourrit du feuillage d’ombellifères.

26 P1140083 Liparus coronatus (Charançon couronné)

Après le pique nique aux Versaux, nous repartons sur l’ancienne voie de chemin de fer bordée de plantations de sapin douglas et encore de quelques parcelles de feuillus : hêtres, chênes, tilleuls, châtaigniers, frênes, etc. Pour combien de temps encore ? Car dans le Haut-Beaujolais sévit une campagne d’éradication de cette forêt pour produire du bois de chauffage sous forme de pellets ou de granulés  pour alimenter des poêles ou des chaudières. C’est tout un patrimoine naturel de biodiversité qui disparaît. C’est ainsi que le viaduc de l’ancien chemin de fer est bien dégagé mais les beaux arbres qui longeaient le ruisseau du Saut et gardaient ses eaux fraîches nécessaires aux truites fario et autres habitants des eaux claires ont été abattus.

Après un détour par la parcelle de Brété, propriété de la FRAPNA/FNE bien protégée par les ronces, nous terminons cette balade naturaliste sur un chemin bordé de merisiers aux fruits noirs sucrés. Arrivée à 17 h pour permettre aux électeurs de se rendre aux urnes.

Au cours de cette balade, nous avons observé 2 lièvres et contacté 32 espèces d’oiseaux, dont les Bouvreuil pivoine, Pic noir, Grives draine et musicienne, Tarier pâtre, Fauvette grisette…

27 P1140155

Participants : Jean-Marc, Marcelle, Marie-Pierre, Myriam, Pascale.

Compte-rendu : Marcelle.

28 P107092929 P114009130 P1140140

Cet article a été publié dans Sorties Naturalistes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s