Balade dans le Vallon de Rochecardon. 3 mai 2021.

Le vallon de Rochecardon traverse les Monts d’Or sur les communes de Champagne et Saint-Didier et se termine dans le 9ème arrondissement de Lyon où le ruisseau de Rochecardon se jette dans la Saône. Ce vallon très « vert » dans lequel on trouve des biotopes variés : bois, ruisseau, étang, prairies, a été protégé de l’urbanisation en 1989, grâce à une association de protection de la nature.

Le site est accessible en transport en commun par un bus qui part de la gare de Vaise. Pour nous, le départ se fait par le sentier des Perrières, avenue Général De Gaulle à Champagne, juste en face d’un magasin de sport. Le contraste est saisissant entre l’agitation d’une route très fréquentée desservant des centres commerciaux et le calme d’un bois préservé.

Les chants d’oiseaux sont immédiatement nombreux : Grive musicienne, Troglodyte, Fauvette à tête noire, Merle, Mésanges bleue et charbonnière. Les tambourinages d’un Pic épeiche résonnent. Nous trouvons une loge certainement occupée : des fientes « dégoulinent » au dessous du trou d’entrée.

Mésange bleue. YD.

Lamier blanc (Lamium album) et Lamier jaune (Lamium galeobdolon) poussent dans ce sous-bois ensoleillé.

Lamier jaune

Sur le bois mort, un Isopode (toutes les pattes sont de la même longueur) de la famille des Armadillidae. C’est un crustacé terrestre, détritivore donc d’une grande utilité.

Sur l’Ortie (Urtica dioica), nous observons un coléoptère de la famille des Curculionidae. Le Balanin des noisettes ? celui du chêne ? La photo ne permet pas de trancher.

Toujours sur ortie, un diptère : Otites guttata.

Un très grand Tipule est au repos sur une tige de Lamier Blanc.

Sur une feuille de Gaillet gratteron (Galium aparine), c’est un microhétérocère : Cauchas rufimitrella qui en fait de même.

Notre sentier croise le ruisseau au niveau de Thiollay.

Un Roitelet à triple-bandeau chante. Un peu plus bas, une Bergeronnette des ruisseaux passe en vol. De nombreux moulins existaient le long du ruisseau. Ils ont disparu ou ont été transformés. Le fusain (Euonymus europaeus) pousse en abondance le long du sentier.

Nous empruntons la route du Petit Bois. Le soleil nous éblouit. Une énorme Aubépine est parée de blanc.

Sur un muret, deux fougères des milieux rocheux secs : la Rue des murailles (Asplenium ruta-muraria) appréciant les lieux ensoleillés, et la Capillaire des murailles (Asplenium trichomanes), réputée pour aimer ceux ombragés. Elles sont pourtant côte à côte.

Rue des murailles.
Capillaire des murailles.

Nous rejoignons le sentier du Ruisseau de Saint-André qui longe le ruisseau de Rochecardon. Beaucoup d’insectes habitent les touffes d’orties à l’entrée du sentier. Des coccinelles : la Coccinelle à 7 points (Coccinella septempunctata), la Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis).

Coccinelle à 7 points.
Coccinelle asiatique.

Un autre coléoptère : le Cardinal à tête rouge (Pyrochroa serraticornis).

Des punaises : la Punaise des baies (Dolycoris baccarum) et Eysarcoris venustissimus.

Punaise des baies. MP.
Eysarcoris venustissimus . YD.

Et la chenille d’un papillon de jour : la Petite Tortue (Aglais urticae).

Des fleurs : la Véronique commune (Veronica persica) et le bouton d’or.

Le bois est clair mais la végétation dense.

Outre une belle variété de feuillus, on trouve aussi l’Arum d’Italie (Arum italicum), la Parisette à quatre feuilles (Paris quadrifolia), la Grande Listère (Neottia ovata) et le Groseiller à grappes (Ribes rubrum).

Arum d’Italie.
Parisette à 4 feuilles.
La Grande Listère.
Le Groseiller à grappes.

Sur l’une des feuilles d’un groseiller, un microhétérocère : Lampronia capitella.

Nous entendons les Loriots mâle et femelle, le Grimpereau des jardins, le Pouillot véloce. Nous passons près d’une zone marécageuse.

Une passerelle en bois est aménagée. Puis nous passons devant un étang où plusieurs mâles de colverts nagent.

Nous remontons le chemin de Saint-André et nous nous retrouvons à notre point de départ. Une jolie petite balade si près de la grande ville, au cours de laquelle nous avons contacté 21 espèces d’oiseaux.

Marcelle et Myriam

Cet article a été publié dans Sorties Naturalistes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s