Balade à Chaussan. 17 octobre 2021.

CHAUSSAN, petite commune d’environ 1200 habitants est perchée sur les côteaux des Monts du Lyonnais, entre Min. 378 m, Max. 753 m d’altitude. L’agriculture occupe une superficie importante du territoire en partie pour l’élevage de bovins, une autre pour le maraîchage et un peu de vigne. La forêt  de diverses essences d’arbres est aussi présente sur ce territoire.

Le soleil réchauffe petit à petit l’air frais du matin. La végétation commence à prendre les couleurs d’automne. Sur des zones en friches, de beaux bouquets de senecio inaequidens (Séneçon de Mazamet ou Séneçon du Cap) une envahisseuse venant d’Afrique du Sud. C’est une astéracée toxique aussi bien pour les plantes voisines que pour les animaux.

Les arbustes sont couverts de fruits, notamment les fusains d’Europe (Euronymus europaeus).

Un Néflier (Mespilus germanica) petit arbre fruitier dont les nèfles seront mangeables blet après avoir subi la gelée.

Le lierre en fleur attire particulièrement les abeilles et les syrphes, ici le Syrphe tête de mort (Myothropa florea), grands pollinisateurs, qui font leurs dernières collectes de nectar et de pollen avant l’hiver.

Encore quelques papillons profitent des fleurs de l’automne : le Vulcain (Vanessa atalanta) peut être que de passage ici, car c’est migrateur qui retourne en hiver dans des régions plus méridionales. La piéride sp. L’Azuré commun (Polyommatus icarus),

le cuivré commun (Lycaena phlaeas)

et  le Satyre (Lasiommata megera).

Les oiseaux sont peu loquaces en cette saison. Le Rouge-gorge familier égrène ses notes cristallines, les Geais des chênes s’éparpillent en lançant leurs cris d’alerte, les Alouettes des champs et lulu se feront un peu entendre lorsque le soleil sera suffisamment brillant. Les Pics vert, épeiche et épeichette sont invisibles, mais quelques appels permettent de confirmer leur présence. Nos jumelles découvrent ceux qui resteront peut être tout l’hiver ici, sur ces pentes exposées au soleil : le Tarier pâtre est bien présent pour l’instant. C’est 30 espèces d’oiseaux qui ont été recensées sur ce circuit passant dans des sites variés. Il sera proposé au printemps 2022 (voir calendrier des sorties à paraître en janvier) période ou la faune et la flore sont plus abondantes.

Compte-rendu : Marcelle. Photos : Myriam.

Cet article a été publié dans Sorties Naturalistes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s